À qui appartient la rue?

Nous l’affirmons: «Aussi aux enfants!». Et nous organisons un concours de dessins à la craie!

L’hiver est imminent et avant que la nuit ne tombe trop tôt, profitons des jours d’automne ensoleillés pour lancer un concours de dessins à la craie.

Qu’y a-t-il de mieux que de s’improviser artiste de rue et dessiner son œuvre à la craie dans la rue? Lorsque nous étions enfants, nous aimions dessiner à la craie. Elle était tendre, colorée et facile à nettoyer. Mais l’essentiel, c’est que sur le papier, la taille de nos œuvres d’art était souvent limitée, alors que la rue nous donnait la possibilité de faire des dessins de plusieurs mètres de long sur l’asphalte. Et pour être sûrs de ne jamais être à court de craie, nous avons fouillé dans notre boîte à bricolage et trouvé une recette facile pour faire de la craie. Il est ainsi possible de choisir et créer ses propres couleurs et les parents ne doivent pas courir jusqu’au magasin le plus proche lorsque la craie se termine.

Nous aimerions que le plus grand nombre d’enfants possible inscrive sa présence dans le paysage urbain grâce à un dessin éphémère à la craie, visible et coloré, et décore sa ville ou son village! Les conditions de participation sont indiquées dans notre dépliant.

Alors tous à vos craies! Et bon dessin!

Attention: n’oubliez pas de ne dessiner qu’à ciel ouvert pour que votre dessin à la craie puisse être nettoyé par la pluie. Ne dessinez pas sans autorisation sur les panneaux, les murs, les affiches publicitaires, les voitures ou d’autres lieux privés! Assurez-vous que la rue est libre et qu’aucune voiture ne puisse mettre en danger les enfants.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest
Nina Lyner

Nina Lyner

Nina Lyner, travaille comme responsable de projet Médias et Communication chez Pro Juventute. Elle est, entre autres, responsable actuellement de la campagne «Espace de liberté – Plus d’espace pour les enfants!». Pas à pas, elle teste et elle découvre les aires de jeux et de liberté de sa perspective d’adulte. Sa filleule de 11 ans l’aide en lui donnant des idées et en lui faisant des suggestions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

− 1 = 1