L’art de faire des nœuds: une aire de jeux tout en cordes

En 1977, un groupe d’habitants et d’enseignants en activités créatrices manuelles ont construit au centre culturel de Zurich-Wipkingen un espace très apprécié: une aire de jeux tout en cordes. A l’origine, une enquête a été menée auprès des enfants et des jeunes au sujet de l’ancien terrain de jeux, qui faisait partie de la première aire Robinson de la ville. Celui-ci était jugé ennuyeux et laissant peu de place à la créativité.

L’équipe du centre culturel (Rolf Egli, Brigitte Rosenberger, Karl-Martin Heck et Christoph Speich) a alors proposé aux enfants de dessiner leur aire de jeux idéale. L’équipe, accompagnée d’une classe de futurs enseignants en activités créatrices manuelles de l’école d’arts appliqués de Zurich, a élaboré un projet sur la base des propositions reçues. Elle a ensuite organisé une réunion avec les parents pour leur présenter les différentes idées du projet. Les enfants et les parents ont collecté des fonds lors d’un «marché Robinson» et tous ont été invités à participer à la construction. Au début, l’Office des jardins a émis des réserves «pour complication de l’entretien des pelouses et dommages potentiels aux arbres».

En quatre mois d’activité, les parents, les enfants, les habitants du quartier et les collaborateurs et collaboratrices du centre culturel, sous la houlette de l’équipe d’enseignants, ont posé 64 kilomètres de câbles pour créer des installations phénoménales, des œuvres d’art nommées ponts suspendus, tunnel en filet, mât de pirate, forêt de cordages, ponton branlant, nid d’aigle, toile d’araignée, hamac géant et «méli-mélo». Le LFEM a contrôlé les cordes, aucun accident n’est survenu pendant toutes ces années et l’ambiance était incroyable. Les installations ont été vérifiées et améliorées régulièrement au fil des ans. Brigitte Rosenberger, enseignante en activités créatrices manuelles, s’est longtemps chargée d’un grand nombre des difficiles réparations techniques, avant de prendre sa retraite en 2002. En 2004, une nouvelle aire de jeux, la «forêt enchantée», a été construite en collaboration avec Fredi Schelb.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest
Nina Lyner

Nina Lyner

Nina Lyner, travaille comme responsable de projet Médias et Communication chez Pro Juventute. Elle est, entre autres, responsable actuellement de la campagne «Espace de liberté – Plus d’espace pour les enfants!». Pas à pas, elle teste et elle découvre les aires de jeux et de liberté de sa perspective d’adulte. Sa filleule de 11 ans l’aide en lui donnant des idées et en lui faisant des suggestions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

55 − = 51